Salut, Salam, Shalom.

January 27 [Tue], 2015, 23:03
Ça fait vingt jours maintenant, je suis prise d'un mélancolie étrange. Essayant de capter le moindre souffle encore présent de ce dimanche, de ces réunions à place de la République, de cette communion entre les individus durant ces jours sombres. Dès le lundi le monde est repartis presque comme avant, comme si dimanche avait été un rêve, et le reste un cauchemar. C'est ce que j'ai ressentis. C'était un lendemain étrange.

Ce qui m'a surtout marqué de ce lundi, c'est la dispute avec mon amie qui n'était pas présente à la marche.

Quand je l'ai vu le lendemain, j'étais irrité par le fait qu'elle n'ai pas voulu participer à ce moment, si important, en plus de ça en revendiquant en partis les raisons de son copain. Ces raisons n'était pas fausse cela dit : récupération politiques par les dirigeants, présence indésirés d'homme d’États etc, mais ça me paraissait rabaisser le désir tout entier d'un peuple touchés au plus profond de venir défendre ces idées et ces valeurs. Au final, qu'est ce qu'une dizaine de politique comparés à des millions de citoyens ?
Mais l'objet de la dispute n'était pas là, je respecte son choix de ne pas être allé à la marche, bien que j'aurai voulu le contraire. Non, ce pourquoi mes yeux se sont écarquillés c'était cette comparaison et ce rapprochement douteux des dessins du journal et des propos anti-sémites de Dieudonné qu'elle a faite, clairement du pareil au même selon elle. On peut ne pas comprendre au premier abord, pourquoi ce serai « mal » avec Dieudonné et pourquoi ce serai « bien » du coté de Charlie, mais voilà une réponse courte mais efficace : Dieudonné c'est de la pure haine, Charlie Hebdo c'est de la dénonciation par l'humour. « Tu crois quoi ? les gars de Charlie Hebdo et Dieudonné ils sont copains !» à ces mots je me suis barré. Je ne voulais pas en entendre plus. Je voulais pas la détester. J'ai pas compris comment son comportement de recueillement le jeudi soir c'était transformé en ça dès le lundi. Peut-être, en tans que personne croyante, les dessins qui ont circulé après l’assassinat l'ont blessés. Mais n'être pas d'accord soit, dire ce genre de chose sans réffléchir, non. Et de voir une autre de mes amies aimé sur facebook un statut « je ne serais jamais Charlie. Liberté d'expression vous dites ? » lié avec un article d'un homme virée de la rédaction après des propos anti-sémites. Très honnêtement, j'ai les boules. Je ne comprends pas. Réfléchissez avant de sortir des conneries. Il y a des choses qu'on entend et qu'on voit, qu'on voudrait oublier mais on ne peut pas. C'est grave. Je me suis posé sincèrement la question de la continuité de notre amitié. Au final je préfère les pardonner en mettant ça sur le compte de l'ignorance...mais de penser que ces amis sont cons c'est pas vraiment comme ça que je la conçois.

Ça fait vingt jours, depuis ce lundi nous n'avons plus abordé le sujet, bien trop sensible, mais ça reviendra sur le tapis, ce sont des sujets bien trop important. Une amitié peut-elle durée dans le temps sans les même convictions fondamentale ? La liberté de critiquer les religions, de penser librement sur ce sujet c'est quelque chose d'important pour moi. Comme des millions de personnes je n'ai pas envie qu'on m'impose une religion ou un mode de penser quel qu’il soit. Mais la chose que je ne supporte pas c'est l'intolérance et la haine par manque de connaissances, par idioties, par stupidité.

Après tout ce qu'il c'est passé je peux le dire très sincèrement du plus profond de mon cœur : Vous me faites tous bien chier avec vos religions pourris. Oups je vais me faire tuer. Eh bien qu'il en soit ainsi ! Bon, ça fait quand même des siècles et des siècles que les différents peuples se tombe sur la gueule pour soit disant Dieu. Dieu veut si, Dieu veut ça, Dieu veut comme çi, Dieu veut comme ça, et ma préféré parmi toutes : Dieu a dit ça, je m'en pisserais dessus. Et si on pensait autrement pour une fois ? Après tout, je trouve ça légitime de voir en Dieu un perturbateur plutôt qu'un bienfaiteur. Et pourtant je ne suis nullement Sataniste. Mais, ils ne leur arrivent jamais de penser que Dieu est le mal qu'ils pensent combattre ? Des fois ça me paraît tellement logique...

Avant que n'arrive ces événements, je commençais à penser très sincèrement que d’appartenir à une religion n'étais pas si mal que ça, malgré les conneries qu'on entend régulièrement «ceux qui ne sont pas convertis iront en enfer» ce genre de chose qui me sort par les yeux, les oreilles, les organes internes tout ça. J'avais toujours des appropries cela dit, déjà le communautarisme que ça valorise, et surtout le problème de tolérance. On a beau dire, une personne dans sa religion ne peut pas être profondemment tolérante avec la religions des autres, pensant que le sienne vaut mieux, et je l'ai remarquée mainte fois. Quoi ? C'est hypocrite de dire que les personnes appartenant à différentes religions sont intolérantes après avoir écrit (mais j'aurais préféré le crier jusqu'à ce que mes tripes sortent par ma gorge) « vous me faites tous bien chier avec vos religions pourris » ? Peut-être. Mais quand j'écris religion, c'est le comportement des croyants qui croient détenir un savoir supérieur à tous les autres qui me fait chier des boulets, c'est leur manière de gober tout ce qu'on leur apprend au nom de la religion qui me révolte jusqu'en mon acide citrique. Attention, je ne pense pas que cela est valable pour toutes les personnes religieuses, mais je pense que cela représente une majorité de croyant malheureusement.

Aujourd'hui, je regrette de ne pas avoir supporter Charlie Hebdo comme il l'aurait fallu, d'avoir pensé à l'époque de l'incendie « c'était sure !» et d'être passé à autre chose dans les quelques jours qui ont suivi. D'autans plus que ce qui s'est passé m'a permis de découvrir plus en détail leur travail de dessinateur et j'y adhère. C'est brillant dans un certains sens. Par rapport aux caricatures, je suis vraiment désolé pour tout les musulmans du monde, mais c'est une réalité : le terrorisme de nos jours vient de personnes se déclarant être musulmans et faisant ces actes, ces meurtres, au nom d'Allah et Mohammed, donc des caricatures forcement il y a beaucoup d'occasions d'en faire. Et pour représenter, pour dénoncer, ces personnes appliquant leur loi au nom de Dieu, cela me parait logique que ce soit Mohammed qui soit dessinés. Après tout Jésus représente les catholiques, Moise les juifs, Bouddha les bouddhistes. Ensuite la non-répresentation de celui là ne devrait pas être imposer à des non-musulmans. Nous sommes dans un pays laïque, beaucoup semble l'avoir oublié. Si on ne veut pas voir de représentation de Mohammed alors ne voyons pas en lui le personnage qui est là, c'est exactement le même principe que « la beauté est dans les yeux de celui qui regarde » d'Oscar Wilde. Tout est subjectif. Et je le répète, comme les médias, comme les gens : ce (ne) sont (que) des dessins, ce n'est qu'un petit journal satirique qui se revendique lui même « journal irresponsable ». Tout est à prendre au second degrés, tout à un message. De mon point de vue, ce n'est pas Charlie Hebdo qui provoquent comme certains l'ont pensé, ce sont justement les personnes qui achètent le journal en sachant très bien qu'ils ne supporteront pas le contenu, et y formeront de la haine, qui provoquent. Quel est l’intérêt de provoquer sa propre haine ? Vous vous autodétruisez.

Ce qui s'est passé aura au moins le bénéfice de faire ressortir les problème de fond qui règne en France depuis des années et des années. Je pense notamment au malaise de la jeunesse, au trouble identitaire qu'ils vivent (attention pas les jeunes de 10 ans, je trouve ce débat ridicule, non je parle des jeunes qui sont censés pouvoir penser par eux même) à la paranoïa de l'islamophobie et du racisme en France. Je pense aussi au problème de mixité sociale, culturelle, religieuse qui n'existe pas autant qu'il serait nécessaire. Mais surtout au problème de l’influence d'internet qui n'a aucune barrière d'idées. L’État a mis bien trop longtemps avant de prendre au sérieux le danger d'internet et les réseaux sociaux...




Ce texte c'est ma manière d'évacuer les événements, ma manière de contribuer à la liberté d'expression, de continuer le mouvement. J'ai ressentis un besoin d'écrire après ce qu'il s'est passé, et j'en ressens encore le besoin.

Ainsi j'inogure donc ce yaplog.






Renmin.
プロフィール
  • プロフィール画像
  • アイコン画像 ニックネーム:Renmin
  • アイコン画像 誕生日:1992年
読者になる
Profile picture : Virgin of the Rocks - Leornado Da Vinci
2015年01月
« 前の月  |  次の月 »
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
最新記事
最新コメント
ヤプミー!一覧
読者になる
P R
カテゴリアーカイブ
月別アーカイブ
http://yaplog.jp/tobikko0713/index1_0.rdf