Je considere mon don musical sac guess pas cher

November 20 [Thu], 2014, 15:09
Voilà de la musique simple, directe et sincère, de la musique qui chante, sans prétention, et qui nous émeut. Parmi les Quatre Poèmes,le premier surtout, le Souvenir,et le dernier, les Guides de la vie,sont d’une grande beauté et d’une rare profondeur de sentiment. Cette attitude sérieuse et méditative, qui rappelle Schubert, est nouvelle parmi nos jeunes musiciens. J’ai encore une prédilection pour l’allégro initial et l’andante espressivo de la Sonate pour piano, d’une douceur rêveuse tout à fait exquise. La Chartreuse de Parme enferme des pages guess remarquables. Tout l’acte du ballet notamment est un véritable délice. J’aime beaucoup le duo de la prison et la scène de la duchesse et de Mosca au bord du lac. Les Mélodies sur les textes de Rabindranath Tagore sont de grandes choses.
Je terminerai par cette si jolie déclaration de principes que m’adressait naguère Henri Sauguet et qui le peint au vif : « Je n’ai pas d’idées sur la musique. Je considère mon art comme un moyen, et non comme un but. Le moyen de toucher à un pays dont je rêve et qui n’est pas celui de mon corps. Je considère mon don musical sac guess pas cher comme un dépôt dont un jour on me demandera de rendre les comptes. J’aime toute la musique qui touche mon cœur : celle de Mozart, de Bach, de Beethoven, de Weber, de Chopin, de Schumann, de Schubert, de Debussy. Pourquoi citer des noms ?… Je voudrais être un grand musicien. C’est difficile, et je ne le saurai jamais. » Depuis qu’il m’écrivait ces lignes, Henri Sauguet a pris sa place, qui n’est pas petite montre guess pas cher .
Il m’écrivait tout récemment : « Puis-je vous dire que mon musicien préféré (je ne dis pas celui que je considère comme le plus grand, mais celui qui me touche au plus haut point et sur lequel mon amour et mon admiration ne cessent de grandir) fut et demeure Debussy. »