larépublique. vente ralph lauren

December 13 [Fri], 2013, 15:06
Mais le grand objet était la désorganisation du gouvernement.Bourdon se surpassa lui-même dans un discours révolutionnaire à touteoutrance, où il prouva que le gouvernement ne devait plus faire aucunedépense sans un décret formel de la Convention.Rien n'était plus patriotique que ce discours. On commençait par dessorties contre la royauté et contre la défunte cour, et on ydéveloppait les grands principes de la liberté: rien de plus adroit. Ony faisait l'éloge du peuple, de la Convention, de la révolution du 10août et de celle du 31 mai, et on y déployait tous les moyens quipouvaient chatouiller l'amour-propre des auditeurs.Mais on concluait à une nouvelle organisation du gouvernement, etprovisoirement à ce qu'il ne pût tirer aucun fonds du trésor publicsans un décret préalable. Ces dispositions furent adoptées avecenthousiasme, car les esprits étaient préparés: aussi, dès ce moment,le service se trouva arrêté d'une manière si évidente, que lesréclamations se firent entendre aussitôt de toutes parts, et que leservice des armées allait manquer absolument, si le comité de salutpublic n'avait pris le parti de violer le décret pour conserver larépublique. vente ralph lauren
Cette manoeuvre était assez savante: aussi était-ellel'ouvrage de Fabre-d'Eglantine. Ce grand maître s'était même donné lapeine de composer lui-même le beau discours que Bourdon avait lu à latribune, tant le sujet lui semblait important; car tel est le genre desa politique, qu'il aime beaucoup mieux mettre les autres en action qued'agir lui-même. Fabre est peut-être l'homme de la république quiconnaît le mieux le ressort qu'il faut toucher pour imprimer telmouvement aux différentes machines politiques dont l'intrigue peutdisposer. Le mécanicien ne dispose pas plus habilement les rouages dela machine qu'il veut organiser, que cet artisan d'intrigues ne disposeles passions et les caractères, pour concourir à l'exécution de sesintrigues.Personne ne connaît mieux l'art de faire concourir à l'exécution de sonplan d'intrigue la force et la faiblesse, l'activité et la paresse,l'apathie et l'inquiétude, le courage et la peur, le vice et la vertu.Personne ne connut mieux l'art de donner aux autres ses propres idéeset ses propres sentiments, à leur insu; de jeter d'avance, dans lesesprits, et comme sans dessein, des idées dont il réservaitl'application à un autre temps, et qui semblaient se lier d'elles-mêmesà d'autres circonstances qu'il avait préparées, de manière quec'étaient les faits, la raison, et non lui, qui semblaient persuaderceux qu'il voulait tromper, le patriote faible et fier de ses talent?.Par lui le patriote indolent et fier, amoureux à la fois du repos et dela célébrité, était enchaîné dans une lâche inaction, ou égaré dans lesdédales d'une politique fausse et pusillanime; par lui, le patrioteardent et inquiet était poussé à des démarches inconsidérées; par lui,le patriote inconséquent et timide devenait téméraire par peur, etcontre-révolutionnaire par faiblesse. veste ralph lauren pas cher Le sot orgueilleux courait à lavengeance ou à la célébrité par le chemin de la trahison ou de lafolie. Le fripon, agité de remords, cherchait un asile contre son crimedans les ruines de la république. Il avait pour principe que la peurest l'un des plus grands mobiles des actions des hommes; il savaitqu'elle avait souvent dicté les décrets coupables des assembléesprécédentes; il savait avec quel succès les chefs de la factiongirondine l'avaient souvent invoquée: il voulut lui élever un templejusque sur la Montagne. Il entreprit de persuader aux représentants dupeuple français, aux vainqueurs de la royauté et du fédéralisme, qu'ilsavaient à redouter la puissance d'un commis; il voulut faire peur à laMontagne de Bouchotte, de Henrion, de Ronsin, comme Brissot avait faitpeur de la Montagne au reste de la Convention. L'existence de quelquesintrigants était pour lui un prétexte de donner ce titre à tous lesmartyrs de la liberté. Par lui des propos indiscrets, des opinionsdictées par l'ignorance ou par la vanité se changeaient en conspirationprofonde; il rapportait à ce système les circonstances les plusindifférentes et les faits les plus isolés. Il avait sans cesse l'aird'un homme effrayé devant le fantôme qu'il avait formé pour enépouvanter la Convention entière, et pour la rendre faible par orgueilet injuste par faiblesse. peignoir ralph lauren
Quel était le résultat de ces sourdes manoeuvres? La division desdéfenseurs de la république, la dégradation de la représentationnationale, la dissolution morale de la Convention, l'avilissement dugouvernement républicain, le découragement de tous les patriotes qui enportent le poids, le triomphe de la friponnerie, de l'intrigue et de latyrannie.Ainsi, tel qu'un fruit de superbe apparence qu'un insecte invisibledévore en secret, la république, minée sourdement parle ver rongeur del'intrigue, dépérissait, malgré ses succès brillants, et mourait, pourainsi dire, dans le sein de la victoire.Il est sans doute des intrigues, il est des factions; ce sont celles del'étranger et des fripons: en se combattant, elles sont d'accord surles points essentiels, qui sont la ruine de la république et laproscription des vrais patriotes; elles marchent quelquefois sous desbannières de diverses couleurs, et par des routes différentes; maiselles marchent au même but.Des hommes que l'on a vus se battre dans les tribunes comme deschampions en champ clos se sont accordés sur les deux pointsessentiels, la fin de la Convention et la dissolution du gouvernementactuel.Hébert et Desmoulins, Fabre et Proli, Clootz et Bourdon, Lacroix etMontaut, Philippeaux et ont tour à tour calomnié et caressé le comitéde salut public.Des intrigants subalternes, souvent même des patriotes trompés, serangent sous l'étendard de différents chefs de conspiration, qui sontunis par un intérêt commun, et qui sacrifient tous les partis à leurambition ou aux tyrans. Des fripons, lors même qu'ils se font laguerre, se haïssent bien moins qu'ils ne détestent les gens de bien,ils sont toujours à se rallier contre l'ennemi commun, qui est pour euxla vertu et la vérité.
プロフィール
  • プロフィール画像
  • アイコン画像 ニックネーム:opiyumtd1
読者になる
2013年12月
« 前の月  |  次の月 »
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31
最新コメント
ヤプミー!一覧
読者になる
P R
カテゴリアーカイブ
http://yaplog.jp/opiyumtd1/index1_0.rdf