Nike air max le méritez

July 18 [Mon], 2011, 12:45
Je vous la présenterai demain, si vous Nike air max le méritez… En attendant, j’ai pris rendez-vous pour une rencontre avec vous à l’occasion de ce "Tutto Dante" où il sera question de l’enfer et du paradis, certes, mais aussi de vous, de vos souvenirs et de l’humanité entière. Je sais que le sort de l’humainté vous importe, votre film sur l’Irak l’a prouvé récemment. Au service de presse, il faut que vous le sachiez, ils s’arrachent les cheveux. 15 minutes Nike air max 95 pour quelques journalistes triés sur les phalanges d’un ou de deux doigts! C’est peu pour "Tout Dante"! A moins que Béatrice ne soit restée en Italie… A moins que vous ne croyiez plus ni à Dieu, ni à Diable, et alors cela raccourcit singulièrement le spectacle. Il faudra bien vous pardonner puisque l’on vous aime. Et puis, n’êtes vous pas né à Misericordia? Cher air max 90 Roberto, je vous laisse. Je n’ai pas eu le temps de vous parler de moi, mais ce n’est pas grave. Je suis comme tout le monde, avec des différences dans les détails. Je vous dis donc à demain, ou à tout à l’heure, Laurence P.S: Le service qui s’occupe de vous en Italie et , comme on dit, de votre image, nous lâche tout à trac: "Quoi! Mais vous ne vous rendez pas compte de l’honneur qu’on vous fait en vous accordant un quart d’heure avec Monsieur air max 180 Benigni!"



Bien sûr qu’on est sensible à l’honneur… Mais, en ce qui vous concerne, j’aurais pensé à autre chose: la joie, le plaisir, etc.Portez vous bien et merci pour tout!Elle est un peu clown, la mia ragazza, mais pas seulement!Voici un mois que je t’ai abandonné.Non sans remords, je l’avoue mais cela n’excuse rien. Il est vrai qu’après qu’après avoir traîté de la jambe perdue de sarah Bernhard dans mon dernier "post", comme on dit chez les Américains, je ne m’étais pas sentie très ingambe. Mais voici qu’ayant retrouvé mon aplomb, je veux vous offrir, en guise de cadeau de retrouvailles, ce mot du cher Eugène Labiche ô ma biche… " Je fais des pièces et ma femme fait des scènes" On ne fait pas plus misogyne, je vous l’accorde, mais on a le droit d’en rire. Comme antidote, je vous conseille d’aller voir Journal à quatre mains, merveilleux spectacle composé à partir de l’oeuvre de Flora et Benoîte Groult. Où l’on assiste ,comme en direct ,à l’éveil de deux jeunes filles au temps de l’Occupation, à leurs révoltes ou à leurs consentements, corps et âme également bouleversés. C’est drôle, émouvant, incisif, insolant.

P R
カテゴリアーカイブ
http://yaplog.jp/nikeshoxhomme/index1_0.rdf