chaussures nike air r3 que pour vous

July 20 [Wed], 2011, 16:18
Histoire de ne pas être stressé, quoi! Et voilà qu’un sbire à l’entrée de l’hôtel me bloque. "Votre nom n’est pas sur la liste." Ce n’est pas l’omission de l’attachée de presse qui me turlupine, mais le fait qu’on bloque l’entrée d’un hôtel parce qu’une star s’y trouve. Et ceux qui veulent juste prendre un verre au bar, ils font comment? Ils vont s’acheter un costume, une montre et un attaché-case et ils rentrent avec un air très concerné interdisant toute interpellation? Un coup de fil plus tard (on faisait comment avant, sans GSM?), je suis à l’intérieur. La conf démarre pile à 14 h. S’arrête pile à 14 h 40. Et Brad arrive pile à 15 h 20 dans la suite où on m’a dit de l’attendre. Il est comme j’ai écrit dans L’Express. Sympa, souriant, disert… A tel point que l’entretien n’a pas duré 40 minutes pile comme il était convenu, mais 50 (51, si je compte le temps qu’il m’a imparti pour me signer mon dvd de Fight Club). Du coup, j’ai du rab. Le voilà. Rien qu’ici, rien chaussures nike air r3 que pour vous. A propos de sa collaboration avec David Fincher. "Benjamin Button s’inscrit logiquement dans notre collaboration. J’y vois même une progression. Seven était très sombre. Fight Club, prônait carrément la destruction de tout ce qui nous donne du plaisir au quotidien, l’éradication sans appel du superficiel. Comme si David faisait place nette. Benjamin Button est dans la construction de valeurs fondamentales, comme l’amour et la filiation.

"A travers ces êtres, humains ou simiesques, qu’on emprisonnait s’ils n’adéraient pas au raisonnement de l’ordre établi, je voyais une métaphore de la communauté dans laquelle je grandissais : un environnement très religieux où on nous obligeait à croire en Dieu. Plus tard, il y eut La Fièvre du samedi soir [John Badham, 1977], une vision totalement opposée de l’Amérique dans chaussures nike cortez laquelle j’ai chaussures nike dunk high grandi. je découvrais comment on vivait à New York où je n’ai mis les pieds que très tard -la première fois que j’ai pris l’avion, j’avais 24 ans! Enfin, il y a Papillon [Franklin J. Schaffner, 1973], l’histoire d’un homme qui ne pense qu’à s’échapper. Après ce que je vous ai dit, je vous laisse le soin de comprendre pourquoi j’adorais ce film. Récemment, j’ai adoré The Wrestler [Darren Aronofsky, 2008], qui m’a beaucoup ému. Mickey Rourke y est gigantesque. Me retrouver dans en lice pour les oscars avec lui et Sean Penn, qui sont pour moi des exemples, c’est une consécration. Ne manquait plus que Gary Oldman, et le tour de table aurait été complet.""Ce n’est pas un but en soi. Je serai évidemment très heureux, mais encore plus si David Fincher l’obtenait. Il aurait ainsi la reconnaissance qu’il mérite, et ce serait un coup de pouce au box-office pour le film qui est très cher. J’aime bien la cérémonie des oscars, mais il y a également celle des Golden Globes et d’autres.
プロフィール
  • プロフィール画像
  • アイコン画像 ニックネーム:nikeair2011
読者になる
2011年07月
« 前の月  |  次の月 »
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31
最新コメント
Yapme!一覧
読者になる
P R
カテゴリアーカイブ
月別アーカイブ
http://yaplog.jp/nikeair2011/index1_0.rdf