Feuille de Soin 

2009年09月02日(水) 23時42分
Le 2 septembre 2009

Afin de récupérer un petit peu de l’argent dépensé dans les rendez-vous
médicaux pour bébé de la part de la Sécu en France, il faut remplir
une fiche qui s’appelle la « feuille de soin », ce qui nous amène
beaucoup de complications…

Cette feuille est en français, bien sûr, avec une traduction en anglais
et espagnol. C’est très « utile » au Japon.

De mon point de vue personnel, c’est un grand effort de la part de
l’État français, mais hélas les médecins japonais ne voyageant jamais
à l’étranger parle rarement l’Anglais, et encore moins le Français
ou l’Espagnol…

Un soir, j’ai eu une grosse toux pendant toute la nuit avec de la fièvre,
et nous avons décidé d’aller à l’hôpital en urgence et donc je n’ai pas pu
voir mon médecin habituel. C’est un hôpital métropolitain de Tokyo
assez connu dans notre quartier, donc sérieux. Dans tous les cas,
je devais y aller car je ne pouvais pas prendre n’importe quel médicament
à cause de la grossesse.

Le médecin qui m’a vue – après 40 min d’attente dans la salle d’attente
bien qu’il n’y avait aucun patient sauf moi
– n’avait déjà pas l’air
très « agréable »…. Était-ce un signe ?!?

A la fin de séance, j’ai montré la feuille de soin de la Sécu pour laquelle
j’avais besoin de sa signature, en lui expliquant toutes les procédures
à suivre pour remboursement de l’état Français.

J’avais mis des annotations en Japonais pour qu’il comprenne le sujet de
chaque champ à remplir. Il l’a regardée et m’a demandé s’il n’y avait pas
de version japonaise
. Bien sûr que NON ! Andouille !

Et il a continué : « Ni l’Anglais ni le Français ne sont la langue officielle
du Japon alors je ne peux signer aucun document si je ne le comprends pas. »

Encore pire, il a dit : « Je vous prie de l’amener à notre département
qui s’occupe des vérifications de documents pendant la semaine.
Cette procédure prendra environ une semaine, normalement.
Sinon, aucune chance d’avoir une signature sur ce document. »


L’enf….., j’avais tout traduit pour lui pour éviter ladite procédure.
On va lui garder un chien de notre chienne à celui-là !

Après ce moment de froid entre nous, il m’a demandé à nouveau de lui
montrer la feuille en me posant des questions « générales » sur le système
de Sécu en France. Euh, Il s’en balançait que je sois malade, le c… ?

Conclusion : Je n’irai plus à cet hôpital même s’il est juste à côté de
chez nous, et s’il est connu pour la pédiatrie.

Nagano 

2009年09月02日(水) 23時32分
Le 2 septembre 2009

En aout, nous, ma maman et moi, sommes allées à Nagano pour
accompagner Gildas pour sa démonstration de sabre japonais.

J’ai dû demander à ma maman de venir avec moi car je ne peux
pas encore me déplacer si loin toute seule (Gildas devait partir
avec son maître en voiture pour y aller)….

C’est un voyage lent et calme, qui prend environ 3 heures de la
station de Shinjuku, centre de Tokyo.

Mais si je n’y étais pas allée, les vieux schnocks auraient dérangé
beaucoup mon petit chéri
en le forçant à aller au bain public ensemble,
à continuer de boire jusqu’à très tard ou à rire des blagues
pas vraiment marrantes même en japonais
…, sans tenir compte
que c’est très difficile pour un non-japonais….

Remarquez, ce serait très difficile pour moi aussi !

(Mais c’est 200% vrai qu’ils sont des grands maîtres de leurs arts…
bah dis-donc, comme quoi !)

Nous avons mangé des nouilles de soba (sarrasins) à côté de la station
de Chino (station de train locale, un peu paumée je dois dire).



Elles étaient très bonnes, il faut dire que c’est la spécialité locale !

L’hôtel était relativement petit mais très sympa. Petit bémol, vraiment
dommage, mais ils nous ont servi le dîner juste après notre arrivée,
à 18 heures
. Il fallait que les artistes ait fini de dîner avant leur
performance. Le hic, c’est que personnes n’avait faim !





De notre chambre, nous pouvions voir les paysages magnifiques
du Lac Shirakabako :



Pour les détails croustillants de la performance de sabre, il vaut mieux
lire ce qui a été rapporté par Gildas, et je crois qu’il écrira bientôt
comment il a réussi son premier plat de nouilles de « soba » lui-même.

C’était un voyage très agréable sauf les quelques petites agréments
des vieux japonais …. Bien sûr, après notre retour, je n’ai rien pu faire
pendant 2 jours. Complètement épuisée ! Crevée quoi !

Petite demo de katana a Nagano 

2009年09月01日(火) 22時24分
2 septembre 2009

Le vendredi 21 août dernier, nous sommes allés à Nagano au Nord Ouest
de Tôkyô. Un peu perdu dans les montagnes, je dois dire.
Pas étonnant que les Jeux Olympiques d'hiver s'y sont
déroulés... C'est haut Madame Michu.

Dingue ! pas de neige (bon, en été...).
Coup de chance, nous n'y allions pas pour faire du ski.
Non, le but était beaucoup plus tranchant, je dois avouer...

Mon Maître de Katana m'a demandé d'aller faire une démonstration de sabre
dans un hôtel le vendredi soir. Pour moi, du moment que je peux couper "tout
ce qui dépasse", je signe...

Nous avions rendez-vous, mon Maître et moi, au dojo pour prendre des
trucs-machins en toîle de buzuc roulés. Bref, des makiwara. Comme l'explication
que je viens de donner manque peut-être légèrement à peine, oh si peu, de
clareté... Un makiwara est un morceau roulé de tatami. Le tatami est le
revêtement que l'on trouve dans les pièces traditionnelles japonaises.
On laisse tremper le makiwara dans un bassin rempli d'eau courante. En gros
une semaine ou deux.
Autant dire, que ça pue grave à l'arrivée...

Pourquoi autant de tintouin pour un truc qu'on va de toute façon couper en mille
morceaux?!? Et bien, comment dire sans choquer, le makiwara ainsi préparé est ce
qui se rapproche le plus de la consistance d'un bras ou d'une jambe humains.
C'est chaud, non?

Allez, rentrons dans le vif du sujet. Nous avons donc commencé par
des explications sur les différentes positions de garde. Un peu trop
technique pour les spectateurs, mais bon.


Puis nous avons montré les 4 katas de la ceinture noire. Avec pour
chaque kata, une visualisation des attaquants. Il faut dire qu'on ne
les voit pas normalement, il faut les imaginer. Dans une
démonstration, c'est toujours sympa à montrer.
Morale de l'histoire, je suis mort souvent et dans des souffrances
attroces durant cette partie.


Moment d'hilarité générale... j'ai appris un nouveau mot en
Japonais: “Meurs!” En effet, je me suis mis en position de battu lors
d'un des exercices (le sabre sur le côté), mais mon Maître voulait
que je meure avec fracas et théatricalement. Il ne cessait de répéter
“Shinu!” sans que cela ne produise l'effet escompté. Et puis, j'ai
enfin compris et me suis affalé, raide. Grands rires dans l'assistance.
On aurait dû le préméditer!


Ensuite, nous avons montré les mêmes katas, mais cette fois-ci avec
nos vrais sabres (shinken) et les fameux makiwara que nous avons
coupé avec un plaisir indiscible et non dissimulé. Un paquet de
“Ohhh” et de “Ahhh” dans le public.


Nous avons fini par un kumite kata. C'est-à-dire un combat arrangé
avec des sabres en bois (bokutô). Là, ça cogne!
Encore d'énormes progrès à faire, je m'arrête à 10 centimètres de la
tête du Maître, alors que lui s'arrête à 3... Qu'il est long le chemin...

Voilà, voilà... encore une bonne expérience en vu de mon premier
Dan. C'est le 11 octobre. Va falloir bosser!

Rendez-vous avec nos chers amis a l’Universite 

2009年08月14日(金) 23時30分
Le 14 aout 2009

Au fur et à mesure, ma condition physique revient….
Vraiment petit à petit mais c’est beaucoup mieux que rien !

Vendredi dernier nous sommes allés à l’université où j’ai fini
mes études (à l’époque) afin de voir nos amis – professeurs et membres
de France et d’Europe. Même si j’allais mieux, je ne peux pas encore
me déplacer si loin alors j’ai du demander à mon mari de m’y
accompagner. Cependant, cela est une très bonne opportunité pour lui
(j’espère) de pouvoir rencontrer les gens et élargir son réseau au Japon !

Avec notre amie Tomoko – on a eu beaucoup de « fun » !
On s’est bien marré, quoi !

Les photos qu’elle nous a envoyées sont hyper « mimi » !
Nous avons mangé de « la glace en cœur »…
il semble que ce soit très japonais….
Je ne savais même pas que c’était si particulier.




Bebe a la peche ! 

2009年08月11日(火) 23時21分
Le 11 aout 2009

Hier nous avons eu notre rendez-vous mensuel chez le gynéco
à l’hôpital de l’Université de Tokyo – j’y vais toutes les 4 semaines
jusqu’à septembre, et à partir d’octobre cela va être toutes les
2-3 semaines.

Alors, aujourd’hui notre p’tit a bien grandi, et on ne peut plus regarder
son corps entier dans une photo
.
Alors la photo qu’on a reçue est…. avec sa tête et son corps…
sans les jambes (rassurez-vous, elles sont là),
comme ça :



La taille de la tête à la fesse est environ 13cm, le poids est à
peu près de 150g.

Bébé bougeait « vraiment » beaucoup pendant notre séance d’écographie….
La gynéco a répété 3 fois que ce petit a une « grande » pêche… oops.
De qui tient-il (elle) ?

Et la question vitale une fille ou un garçon….
Bébé devait ouvrir les jambes afin de trouver la réponse, bien sûr,
mais il les a bien fermées lors de l’écographie. Donc, quelle coopération :
La gynéco a bougé son scanner, moi mon ventre, Gildas avec sa voix…
« OUVRE LES JAMBES ! »

Pendant une toute petite seconde, les jambes se sont ouvertes,
semble-t-il, et la gynéco nous a dit : « Je ne suis pas 100% certaine,
mais il y a une forte possibilité que ce soit une fille (devinez pourquoi).
Mais il faudra revoir au prochain rendez-vous pour en être sûr. »



Nous avons commencé à lire des livres pour bébés à haute voix.
Petit à petit, nous collecterons les informations de shopping
pour le bébé – petits vêtements, lingeries, etc. …… et finalement,
réarrangement des meubles dans notre appartement pour avoir
une chambre de bébé ! Cela va être un gros travail !

A suivre….
P R
プロフィール
  • プロフィール画像
  • アイコン画像 ニックネーム:fujildas
読者になる
2009年09月
« 前の月  |  次の月 »
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30